Plus intelligent. Plus fort. En meilleur santé.

Voilà les mots qui définissent la vision de l'initiative de fortification des aliments pour la population mondiale.

En tant que partenariat public, privé et société civile, nous aidons les dirigeants nationaux à planifier, mettre en œuvre et surveiller des programmes de fortification. Nous nous concentrons sur la farine de blé et celle de maïs ainsi que sur le riz.

Pourquoi fortifier ces produits ?

Des vitamines et des minéraux sont ajoutés aux produits des grains principalement pour combattre l'anémie générée par les carences nutritionnelles et les malformations du tube neural congénitales causées par un manque d'acide folique. Une nutrition améliorée renforce également le système immunitaire et améliore la productivité et le développement cognitif.

Fortifier la farine de blé et de maïs et le riz est une réussite car cela rend les aliments consommés couramment plus nutritifs sans qu'il y ait besoin de demander aux consommateur de changer leurs habitudes.

Les quatre raisons principales pour fortifier les grains sont les suivantes :

  1. Éviter l'anémie nutritionnelle
  2. Éviter les malformations du tube neural congénitales
  3. Productivité accrue
  4. Progresser sur le plan économique.

Les programmes de fortification des aliments dans le cadre d'une stratégie de nutrition nationale reçoivent l'appui d'organisations internationales comme l'UNICEF, l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les Centres de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis, l'Alliance mondiale pour l'amélioration de la nutrition (GAIN) et l'Initiative des micronutriments (MI).

Plan de fortification

Notre première recommandation à tout pays qui envisage d'instituer la fortification est de former une alliance nationale. Cela revient à solliciter la participation et l'engagement des acteurs nationaux et représentants des secteurs public, privé et de la société civile.

Assurez-vous que chaque partie prenante comprend les avantages que présente la fortification du point de vue de la santé et économique. En faisant participer tous les secteurs au processus dès le début, vous éviterez de laisser de côté des informations clés. Vous mobiliserez pleinement chaque groupe pour la réalisation fructueuse de la stratégie.

Voici un certain nombre de sujets à considérer lors de la planification :

  • Nutrition : Analysez les données sur les carences nutritionnelles dans votre pays et identifiez celles auxquelles la fortification peut remédier.
  • Disponibilité : Examinez les aliments de consommation courante et dressez la liste d'aliments à fortifier pour engendrer les gains de santé souhaités.
  • Industrie  Déterminez le nombre de grands moulins industriels dans votre pays ainsi que l'équipement et la formation dont ils ont besoin pour engager et poursuivre la fortification.
  • Normes : Déterminez une norme nationale pour spécifier les nutriments à ajouter et définir les quantités à ajouter.
  • Législation : La fortification obligatoire a plus de chances d'engendrer l'impact souhaité sur la santé que la fortification volontaire. En d'autres termes, l'adoption d'une loi instituant la fortification de la farine est une étape déterminante.
  • Communications : Réfléchissez, dans une perspective stratégique, à la façon d'influencer les décideurs pour obtenir leur appui.

Mise en œuvre efficace

Pour une mise en œuvre efficace, il est essentiel que les minoteries soient associées d'emblée aux discussions nationales sur la fortification. Les chefs de file de l'industrie peuvent aider à s'assurer de la faisabilité ou de l'applicabilité des normes recommandées. Les associations nationales de minoteries peuvent jouer un rôle moteur dans la mise en œuvre nationale de la fortification et faire en sorte que l'effort soit durable. 

La mise en place du processus de contrôle de qualité constitue également un élément important d'une mise en œuvre efficace.

Pour ajouter des vitamines et des minéraux aux farines industrielles de blé et de maïs, les minoteries utilisent le même procédé technique que celui qu'ils utilisent pour ajouter des ingrédients dans le but d'améliorer le pétrissage de la pâte ou prolonger la durée de conservation. Par conséquent, les minoteries modernes connaissent l'équipement et possèdent le savoir-faire nécessaire à la fortification.

La fortification du riz commence par celle des grains de riz par des méthodes d'extrusion ou de revêtement. Les grains fortifiés sont ensuite mélangés avec le riz non fortifié dans des rapports déterminés avant d'être emballés pour les consommateurs. Si le riz n'est pas lavé avant la cuisson ou s'il n'est pas cuit dans une grande quantité d'eau, on dispose de technologies de saupoudrage.

Lorsque la fortification est obligatoire, la promotion commerciale n'est pas nécessaire. Toutefois, certains pays prévoient l'éducation du consommateur et une promotion sociale dans leurs plans de communication. Par contre, chaque programme de fortification doit inclure un plan de communication pour influencer les décideurs stratégiques.

Contrôle de la qualité et de l'impact

Surveillance de la qualité

Si des mesures de qualité sont effectuées régulièrement, leurs résultats analysés et les problèmes corrigés, la fortification aura l'impact maximum sur la santé. Il faut contrôler les aliments et surveiller le programme.

Les contrôles de nourritures sont de plusieurs ordres :

  • Interne : Les méthodes de contrôle qualité des minoteries incluent l'enregistrement de l'utilisation de pré-mélanges et des tests ponctuels de contenu en fer.
  • Externe : Les autorités gouvernementales (comme les inspecteurs en sécurité des aliments) testent régulièrement les produits aux moulins pour s'assurer que la fortification est conforme aux spécifications du pays.
  • Commercial : Les inspecteurs en sécurité des aliments inspectent les magasins de détail pour s'assurer que le produit fortifié est commercialisé.

La surveillance des programmes comprend plusieurs volets :

  • Consommation : Des enquêtes dans les foyers sont effectuées pour vérifier si le riz fortifié et les aliments fabriqués avec de la farine fortifiée sont achetés, si la population les consomme et si les quantités consommées sont suffisantes pour obtenir les effets recherchés.
  • Impact : Si les produits sont fortifiés aux niveaux de nutriments recommandés et si au moins 80% de la population consomme ces produits, les pays peuvent vouloir effectuer une étude d'impact des résultats biologiques et cliniques. L'impact d'un programme de fortification peut être évalué à partir des données des enquêtes démographiques et de santé et des programmes de surveillance des malformations congénitales.